Je suis en amour - Maude St-Clair
Maude St-Clair

Étant issue du monde de l'esthétique, j'ai choisi de prendre une pause. Toutefois, puisqu'il fallait que je me sente vivre à nouveau, j'ai décidé de créer ce blogue pour vous faire découvrir d'autres univers qui m'ont toujours passionnés.

Je suis en amour

Je suis en amour - Maude St-Clair

Ça y est… Ce que je ne croyais pas qui allait arriver, s’est produit.  Je suis encore sous l’effet de la surprise, car c’est difficile pour moi de m’en remettre.  Je vais vous expliquer ce qui se passe.

Voyez-vous, j’étais, avant le temps des fêtes, en amour avec un homme de la région.  Il est très gentil, patient, et nous avons une panoplie de goûts en commun.  Ça ne me surprenait pas que je sois tombée amoureuse de lui, car après tout, on avait vraiment beaucoup de valeurs semblables.  De plus, il est beau, incroyablement beau, des cheveux légèrement frisés, des yeux verts pétillants, et un sourire qui illumine une salle.  De plus, il est en bonne forme physique, car il fait régulièrement de l’exercice et mange très bien.

Par contre, quand je lui ai demandé s’il voulait sortir avec moi, il m’a répondu qu’il n’avait pas ce genre de sentiment pour moi.  D’après lui, je suis belle, intéressante et charmante, mais la flamme ne s’est jamais allumée dans son cœur.  À ce moment-là, j’ai senti mon monde s’effondrer, car j’étais certaine qu’il accepterait.  Mais, je dois avouer que lorsqu’il me parlait et me regardait, il n’avait pas ce petit regard pétillant et le sourire exagéré de quelqu’un qui est en amour.  Il me regardait avec des yeux qui me disaient, « je t’écoute », mais rien de plus.

Mais, par un beau jour du mois de mai, je l’ai rencontré, lui.  Lui, il est mignon.  Il n’a pas cette apparence d’un homme qui pourrait poser pour des publicités de sous-vêtements d’hommes.  Il a un tout petit peu de surpoids, léger et presque méconnaissable, et un visage d’ange.  Oui, il est beau comme un cœur, contrairement à l’autre.  Ses yeux à lui sont presque noirs, mais d’une profondeur et d’un mystère qui me faisaient fondre.  Son regard trahissait sa curiosité par rapport à moi et son désir de me faire la cour.  Son sourire timide laissait entrevoir une tendresse et une patience hors pair.  La première fois qu’on s’est vus, c’est pour que je lui enseigne des cours d’anglais, mon travail à temps partiel.  Il a suivi trois leçons de deux heures avec moi et, par la suite, il m’a annoncé qu’il ne pouvait plus continuer à cause de raisons personnelles. 

Encore une fois, j’ai senti que ma vie n’était plus sous mon contrôle.  Je me sentais comme si je devais faire quelque chose, maigrir , apprendre sa langue natale à lui, ou encore lui laisser tout simplement savoir que je le trouve à mon goût.  Ce serait la deuxième fois en moins de six mois que je me fais laisser tomber.  Mais, qu’est-ce que je dois faire ? Comment briser ce cycle de perte constante ?

J’attends la réponse, en espérant que le Grand Esprit m’entende…