La construction de ma serre - Maude St-Clair
Maude St-Clair

Étant issue du monde de l'esthétique, j'ai choisi de prendre une pause. Toutefois, puisqu'il fallait que je me sente vivre à nouveau, j'ai décidé de créer ce blogue pour vous faire découvrir d'autres univers qui m'ont toujours passionnés.

La construction de ma serre

La construction de ma serre - Maude St-Clair

J’avais commandé une serre pour l’installer au fond de mon jardin, là où le soleil est le plus présent. Le terrain est dégagé et j’avais dans l’idée de faire un potager tout autour de la serre. Assez bricoleuse, j’avais préparé des arches en fer à béton. Il suffit de les arquer et de les dimensionner correctement pour avoir des arches très économiques, et tout aussi jolies que celles qui sont vendues dans les magasins spécialisés. En plus des simples fers à bétons, j’avais pris ces grilles, dont les maçons se servent pour couler une dalle. Je les avais déformées pour qu’elles épousent les arches que j’avais construites avec deux fers à béton. Une voisine de mes parents avait utilisé ce procédé, et elle m’avait initiée à cette technique pour que je puisse la reproduire. Je savais qu’elle pouvait aussi me donner le nom d’un excellent conseiller financier, ce que je ne manquais pas de lui demander.

Elle me fit remarquer qu’une serre pouvait servir de jardin d’hiver, à condition qu’elle soit bien isolée. Une possibilité serait de la poser sur un mur de briques ou de terre, et de couler une chape de béton pour que le froid ne pénètre pas par le sol. Elle me recommandait, dans l’avenir, d’ajouter du carrelage par-dessus la dalle nue. C’était une véritable construction qu’elle me proposait. Je me renseignais parmi les amis que j’avais, et qui maîtrisaient bien la maçonnerie. Je voulais avoir une idée du coût que ces aménagements pourraient engendrer. J’eus la chance de rencontrer, lors d’une soirée chez une amie, un jeune homme très intéressé par mon projet. Il m’offrait ses services, car il voulait se former aux techniques de construction avec la terre comme matière première.

Quelques jours plus tard, il vint chez moi pour voir la configuration de mon terrain. Le lieu idéal pour la serre était sur une butte. Bien drainé, le terrain était propice à l’accueil de la construction. Il me fit découvrir des photos sur un site Internet qui montrait des murs en pisé, une technique très ancienne qu’il avait envie d’apprendre. Le résultat était très beau et je lui laissais tout loisir de réaliser le mur de soubassement de la serre comme il le voulait. Il me proposa d’ajouter un enduit en terre battue sur la dalle de béton qui servirait de base à la construction. Le résultat final fut largement à la hauteur de mes espérances.