Un lieu apaisant ! - Maude St-Clair
Maude St-Clair

Étant issue du monde de l'esthétique, j'ai choisi de prendre une pause. Toutefois, puisqu'il fallait que je me sente vivre à nouveau, j'ai décidé de créer ce blogue pour vous faire découvrir d'autres univers qui m'ont toujours passionnés.

Un lieu apaisant !

Un lieu apaisant ! - Maude St-Clair

Marisa avait tout organisé pour ma visite. Elle a eu la chance de faire l’achat d’une une maison, dont les murs ont plus de cent ans. J’ai emporté mon appareil photo avec moi, car la forêt s’étend autour de cette maison, et je voulais en prendre quelques clichés. Dans mes valises, en plus des vêtements chauds inévitables à prévoir pour cette saison, j’avais ajouté une robe de soirée. Mon amie me l’avait demandée, car elle souhaitait m’emmener dans une réception, chez des voisins. Je ne connaissais pas encore Frédéric et Mylène. Ils furent des hôtes charmants, et nous sommes devenus très proches, depuis cette soirée. Elle se déroula le samedi. Je suis partie le vendredi soir, en ne sachant pas ce qui m’attendait. Je ne savais pas que la maison était si isolée, ce qui m’effraya un peu au début, je le reconnais. J’ai été impressionnée par sa situation solitaire, mais je me suis habituée rapidement à ne plus entendre de moteurs.

À leur place, ce fut le chant des oiseaux qui m’éveilla, le samedi matin. La soirée précédente avait été courte, car j’étais arrivée tard chez mon amie. Des ralentissements tout au long de ma route s’étaient succédé, et j’étais épuisée d’avoir dû conduire dans des conditions climatiques aussi difficiles. Un déluge s’était abattu sur la région pendant que j’étais en route pour ma destination. Je fus donc en retard, par rapport à l’horaire que j’avais prévu. Au matin, j’étais parfaitement reposée et prête à être active. J’ai pris mon premier repas de la journée dans un mode tranquille. Je n’avais pas à me dépêcher. Nous avons discuté, entre autres, de cette très bonne compagnie de remplacement toiture Rosemère, et qui avait faits les travaux sur la maison de son père. 

J’ai montré à Marisa, le nouveau tatouage que j’avais sur le pied droit. Elle n’en a pas, sur aucune partie de son corps, mais elle se demande si elle ne va pas, bientôt, se faire tatouer une hirondelle sur l’épaule droite. Elle adore cet oiseau, elle a même donné son nom à son domaine. Auparavant, le lieu avait été nommé « La Forêt », en référence aux nombreux arbres de la propriété. Cette dénomination ne plaisait pas à la nouvelle propriétaire, elle préféra le rebaptiser, et elle l’appela « Les Hirondelles ». Ce fut une idée charmante. En effet, à une certaine période de l’année, ces gracieux volatiles sont très présents. Leur vol rapide est surprenant de précision et de grâce.